Quel bois choisir pour se chauffer

Quel bois choisir pour se chauffer

Beaucoup de personnes choisisse le chauffage à bois pour leur logement. C’est un chauffage qui offre beaucoup d’avantage comme le fait d’être abordable, écologique et facile d’utilisation et d’entretien. Le chauffage à bois est également considéré comme écologique grâce aux larges gammes d’appareils qu’on peut utiliser : inserts, poêles, chaudières. Cependant, il faut faire attention au type de bois utilisé pour gagner en rendement.

Taux d’humidité

Pour répondre à la question quel bois pour une chaudière à bois, il y a plusieurs aspects techniques à tenir en compte dont le taux d’humidité. Que vous utiliser un insert, une cheminée ou un poêle : un bois sec est indispensable. Un bois humide est difficile à bruler et de plus dégage beaucoup de fumée et de gaz carbonique. Les appareils de chauffage s’encrassent rapidement.

Le degré d’humidité permet d’identifier son efficacité énergétique. Un bois fraichement coupé possède un taux d’humidité de 40 à 50 %. Après 6 à 18 mois, le bois est classé de demi sec avec un taux d’humidité de 30 à 40 %.  Et entre 18 mois et 3 ans, on arrive à obtenir un bois avec 15 à 25 % d’humidité.

La durée de séchage du bois dépend encore de l’essence. Il y a des bois qui se sèche plus rapidement que d’autre. Les feuillus durs sont plus longs à sécher que les bois tendres.

Bois durs / bois tendres

Les spécialistes vous diront que tout les bois ne sont pas destinés à être des bois de chauffe voir ici pour savoir comment choisir son bois de chauffage. On distingue différents types de bois : les bois de feuillus dures, les bois mi durs, les bois tendres et les bois résineux. Comme exemple de bois feuillus durs on a : chêne, orme, charme, châtaigner, frêne et hêtre. Comme exemple de bois mi dures, on retrouve tous les arbres fruitiers : pompiers, poirier, merisier. Le peuplier, l’érable le bouleau et le tilleul, l’aulne sont des poids tendres. Et comme bois résineux : pin maritime, épicéa, pin sylvestre, sapin et mélèze.

Pour le chauffage, nous préconiserons des bois durs car plus il est dur, plus il dégagera de la chaleur et il se consumera lentement.  Il est conseillé de n’utiliser les bois tendres qu’en début de feu car il procure un allumage rapide et de belles flammes.

Bois à éviter

Pour une question de sécurité et d’efficacité, il y a certain type de bois à éviter comme les bois qui éclatent et se qui s’encrassent. Les bois qui éclatent ont tendance à éclater et à projeter des braises. C’est d’ailleurs le cas de certains résineux. Il est interdit de les utiliser d’utiliser des foyers ouverts pour éviter les accidents. Ce sont le cas des châtaignier et robinier et de certains résineux.

Les bois qui encrassent rend l’utilisation et l’entretien du chauffage difficile. Ils produisent tellement de fumée que leur utilisation devient dérangeante. Il y a également des résines qui encrassent tout le foyer.

De plus, il est également interdit de bruler des bois traités car ils peuvent produire des vapeurs toxiques à cause des traitements qu’ils ont eu : palettes, bois peints,…

Poêle à granulés : pour un rendement et des économies d’énergie plus grandes

Poêle à granulés : pour un rendement et des économies d’énergie plus grandes

Adepte du feu de cheminée, vous aimeriez donner vie à votre salon sans pour autant vous ruiner avec ce combustible coûteux qu’est le bois ? Le poêle à granulés est la solution à votre problème ! Ce nouveau mode de chauffage autonome permet des économies d’énergie mais est aussi respectueux de l’environnement. Il vous procurera la même qualité de chauffe qu’un feu de cheminée mais vous coûtera moins cher et aura un meilleur rendement.

Comment cela fonctionne ?

Le poêle à granulés, autrement appelé poêle à pellets (dérivé de l’anglais wood pellets), utilise un combustible en forme de petits bâtons de bois. Ceux-ci résultent de la transformation des sciures de bois déshydratées en granulés. Cette forme de combustible peu coûteuse se consume de façon maîtrisée et plus rentable.

Le poêle à granulés comporte une bougie d’allumage qui entraînera la combustion des granulés lors de sa mise en marche. Le réservoir est quant à lui assez large et peut contenir une grande quantité de pellets. Votre foyer est donc alimenté en chaleur pendant un bon moment et vous êtes dispensé de corvée de bois !

Le poêle à pellets est également équipé d’un ventilateur principal qui se chargera de diffuser rapidement la chaleur dans l’espace. Celui-ci se régule en fonction de vos consignes ainsi que de la température souhaitée. Pour plus d’économies, les poêles à granulés s’éteignent et se rallument automatiquement lorsque la température de la pièce est atteinte.

De ce fait, vous aurez la possibilité de programmer des plages horaires (avec une télécommande ou directement sur le poêle) pour qu’il s’active lorsque vous le désirez, par exemple juste avant que vous ne rentriez du travail.

Vous pourrez donc profiter de ce nouveau chauffage en toute sérénité. De plus, plusieurs modèles existent afin de s’adapter au maximum au style et à l’espace de votre intérieur. Sur le blog nid douillet, vous pouvez, si besoin, retrouver des conseils sur la façon d’agencer votre intérieur afin d’optimiser au mieux votre espace pour accueillir le poêle.

Les différents types de poêle à granulés

Tout d’abord, il existe plusieurs sortes de poêle à granulés, à savoir : les ronds, les carrés ou rectangulaires, mais aussi les plats ou slims.

En plus de ces différentes formes, plusieurs types de fonctionnement et d’installation sont disponibles :

  • Le poêle ventilé

Également appelé poêle à pellets air/air, ce modèle est équipé d’un ventilateur qui va prendre l’air ambiant de la pièce, le faire passer dans un échangeur air/air pour ensuite le réchauffer et le renvoyer dans la pièce.

  • Le poêle à convection naturelle

Celui-ci ne possède pas de ventilateur pour propulser la chaleur. Il est silencieux et peut être arrêté au moyen de la télécommande.

  • Le poêle canalisable

Il dispose d’un ventilateur principal ainsi qu’un ou plusieurs ventilateurs secondaires pour diffuser la chaleur dans les autres pièces grâce à des gaines ventilées.

  • Le poêle étanche

Aussi appelé poêle à granulés ventouses, il est capable de résister une certaine pression. Son installation est relativement simple.

  • Le poêle à pellets hydraulique

Raccordable au système de chauffage de votre maison, ce poêle va chauffer l’eau sans la souffler. Cette eau sera redistribuée à tous les radiateurs de votre maison. Son installation est cependant un peu plus complexe car elle nécessite un savoir-faire en plomberie.

Les avantages de ce mode de chauffage

  • Des économies d’énergie

Les pellets ont une combustion très lente, ce qui permet des économies d’énergie énormes sur le long terme. De plus, ce mode chauffage est bien plus écologique qu’un traditionnel feu de bois. Vous pouvez vérifier cette information sur bio blog. En effet, ce site propose une étude sur les pellets afin de découvrir s’ils sont vraiment moins polluants.

  • Un meilleur rendement et de l’autonomie

Le poêle à granulés dispose d’un grand réservoir à pellets. De plus, ce combustible se consumera très lentement, vous assurant une bonne autonomie. Le rendement est aussi économique, en effet, les granulés coûtent moins cher que le bois. Il est même possible de planifier les plages horaires durant lesquelles vous voulez que votre maison soit chauffée ! Enfin, le poêle s’auto-régulera en fonction de la température choisie.

  • Plus de confort

Ce nouveau type de poêle vous apportera la même qualité de chauffe qu’un feu de cheminée et vous coûtera moins cher. Votre maison sera chauffée de manière écologique, ce combustible étant le moins polluant. Enfin, grâce à son autonomie, vous n’aurez pas à vous préoccuper du poêle une fois la programmation effectuée. Vous pouvez donc profiter de la chaleur de votre foyer en toute tranquillité !

Pourquoi utiliser un poêle à pétrole ?

Pourquoi utiliser un poêle à pétrole ?

En période hivernale, il est important de disposer d’un bon système de chauffage. Parmi les différents types qui existent sur le marché, le choix peut s’avérer difficile. Le poêle à pétrole fait partie des options qui s’offrent au consommateur. Certaines personnes pourraient être réticentes à l’utilisation de cette méthode pour le chauffage compte tenu du besoin de ventilation qu’elle requiert mais en termes de dépenses, il faut avouer que le poêle à pétrole est assez économique. En outre, il ne requiert pas autant de place que la cheminée ou la poêle à bois. La question se pose aussi sur les situations dans lesquelles il est préférable d’utiliser le poêle à pétrole plutôt qu’un autre système de chauffage. Nous faisons le point dans cet article.

Le poêle à pétrole, kesako ?

Le poêle à pétrole est un système de chauffage qui utilise le pétrole comme combustible. Il se décline en poêle à pétrole électrique et poêle à pétrole à mèche. Direct8 propose un guide sur les poêles à pétrole mais la différence entre les deux types de poêle réside dans le prix et l’esthétique mais aussi dans l’autonomie et la performance. Le poêle à pétrole à mèche se distingue en poêle à simple combustion et celui à double combustion. En ce qui concerne le poêle à pétrole électronique, il fonctionne à l’électricité. Il est plus performant car dès qu’il y a un problème, il s’éteint automatiquement. En plus, il est muni d’un thermostat, ce qui signifie que les occupants de a maison peuvent définir eux-mêmes la température de l’appareil selon les besoins de chacun.

Avantages du poêle à pétrole

Le principal avantage du poêle à pétrole est sa rapidité de chauffe. En effet, contrairement à d’autres systèmes de chauffage comme le radiateur à bain d’huile par exemple, le poêle à pétrole parvient rapidement à atteindre un degré élevé de chaleur, 30 secondes en moyenne. A part cela, le poêle à pétrole est un chauffage d’appoint, ce qui signifie qu’il permet de faire des économies d’énergie sur le chauffage central. Sans oublier que le pétrole reste le carburant le moins cher sur le marché. Son ergonomie et son esthétique permet au poêle à pétrole d’être installé n’importe où dans la maison, que ce soit dans le salon ou dans la chambre à coucher. Pour ce qui est de la surface chauffée, elle peut aller de 18 à 75 m2, ce qui est assez efficace pour un chauffage d’appoint.

Quand utiliser un poêle à pétrole

Le poêle à pétrole peut être utilisé dès qu’il fait froid. Cela signifie qu’en saison hivernale, il est tout à fait possible d’utiliser le poêle à pétrole. Pour ce qui est de l’entre-saison, le chauffage d’appoint permet d’apporter le surplus de chaleur tant recherché. Toutefois, le besoin de ventilation de la pièce où se trouve le poêle à pétrole peut être un inconvénient. Néanmoins, l’essentiel est de ne pas le placer près d’un objet inflammable comme un tapis ou des rideaux. Certaines précautions d’utilisation sont aussi à voir de près. Quand il commence à faire froid, vous pouvez commencer à chauffer chaque pièce petit à petit à l’aide du poêle à pétrole ou convecteur à pétrole.

Comment les États-Unis se chauffent

Comment les États-Unis se chauffent

Le chauffage est un besoin primaire pour la majeure partie de la population dans le monde. S’il y a bien un continent qui est plus conscient de l’utilité du chauffage plus que d’autres, c’est bien le continent américain. Cet article vous donne plus de détails sur le système de chauffage aux USA.

Des systèmes de chauffage en option « WARM »

Bien que les États-Unis fassent partie des plus grands producteurs de machines à chauffage sur le marché international, on ne trouve que peu de systèmes de chauffage dans leurs appartements. Tout comme les chinois, les américains n’ont pas besoin d’un système de chauffage en permanence en raison du climat des lieux. Dans ces circonstances, la plupart d’entre eux optent surtout pour une climatisation pourvue d’une option « WARM », rendant la température intérieure d’une maison plus ardente que jamais. Néanmoins, on constate quand même des modes de chauffage classique et diversifié dans quelques Etats américains comme l’Alaska ou le Missouri. Les habitants dans ces endroits utilisent, soit des chaudières électriques, soit des méthodes de chauffage traditionnel comme la cheminée, la grande poêle ou l’eau chaude bouillie.

Le chauffage électrique

Comme son nom l’indique, le chauffage électrique utilise principalement de l’électricité pour fonctionner. Cette électricité peut résulter d’un réseau spécifique ou d’une installation domestique comme les panneaux photovoltaïques ou les chaudières à cogénération. De nombreux américains utilisent ce système de chauffage en raison de sa praticité, même s’il présente un coût d’installation assez élevé.

Le chauffage électrique utilise deux types d’appareils pour son fonctionnement : les convecteurs et les panneaux rayonnants. Étant une méthode de chauffage à l’ancienne, un chauffage électrique avec convecteurs est équipé d’une résistance électrique localisée à l’intérieur d’une boîte métallique. Cette résistance a pour rôle principal de réchauffer l’air ambiant qui s’infiltre au bas de l’appareil. De l’air réchauffé ressort alors par les grilles de ce dernier. Les panneaux rayonnants quant à eux émettent, non seulement une source de chaleur par convection, mais aussi par rayonnement électromagnétique.

Le chauffage traditionnel

Certains américains pensent que le chauffage électrique ne fait qu’augmenter leur facture en électricité en fin de mois. Pour limiter les dépenses, ils optent alors pour le système de chauffage traditionnel. Le système se base sur un principe de combustion de l’oxygène avec un brûleur. Cette combustion dégage ensuite de la chaleur pour réchauffer l’atmosphère à l’intérieur de la maison.

Le gaz naturel : un moyen de chauffage utilisé au Canada

Obtenu à partir des résidus d’animaux maritimes et de plantes, le gaz naturel a longtemps été exploité par les canadiens pour la fabrication du pétrole. Mais à part cela, ils l’utilisent aussi pour se chauffer. Les barbecues, les chauffe-eau, les sécheuses de cuisinières, les climatisations et les thermopompes au Canada fonctionnent tous à partir du gaz naturel. Ce dernier est même utilisé par certains ménages pour remplacer l’électricité.

Voilà, vous savez maintenant tout sur les systèmes de chauffage les plus utilisés aux USA. Si vous songez à y aller très prochainement, sachez que l’autorisation ESTA est le moyen le plus rapide pour que votre séjour vous soit accordé.

Le radiateur : nouvel élément de décoration design

Le radiateur : nouvel élément de décoration design

Lorsqu’on parle de radiateur, on a tout de suite en tête un dispositif informe que l’on place généralement dans le coin d’une pièce. Grâce à l’ingéniosité des architectes combinée au savoir-faire des spécialistes du chauffage, le radiateur design  est aujourd’hui modernisé avec un aspect plus design et un concept novateur. En effet, compte tenu de son utilité pour pouvoir tenir tous les habitants au chaud, ce dispositif reste l’un des systèmes de chauffage les plus utilisés à part le gaz. Afin de fournir quelques astuces pour trouver le bon radiateur pour la maison, nous allons voir en premier lieu les nouveaux aspects des radiateurs. En second lieu, nous verrons les éléments de décoration qui peuvent l’accompagner et le mettre en valeur.

Les nouveaux aspects des radiateurs

Radiateur design atlantic

Les nouvelles allures du radiateur sont aujourd’hui multiples. Nous pouvons distinguer trois principales configurations de radiateur qui sont elles-mêmes déclinées en divers aspects qui dépendent de la créativité des concepteurs. Ces trois principales configurations sont l’horizontal, le vertical et l’original. Ce dernier type peut prendre diverses formes qui peuvent être amusantes ou inattendues.

Concernant les radiateurs horizontaux, tout comme les anciens modèles, ils peuvent être placés par terre. Toutefois, certains produits peuvent s’accrocher aux murs. Ainsi, peu importe leur forme, les radiateurs horizontaux seront de parfaits éléments de décoration.

Il y a également les radiateurs verticaux. Nécessitant moins d’espace que les radiateurs horizontaux, les radiateurs verticaux sont tout aussi décoratifs. Grâce à leur forme, certains radiateurs verticaux ont l’allure d’une statue.

Quant aux radiateurs originaux, ils peuvent se placer n’importe où mais pour les mettre en valeur, une décoration toute aussi originale doit les accompagner. Sinon, pour que ce radiateur soit mis en exergue, une des éléments décoratifs plus sobres sont de mise.

Les éléments décoratifs pour la mise en valeur

Suspension et luminaire design ampesenligne

Avoir un radiateur design est une chose, l’accompagner d’éléments décoratifs pour le mettre en valeur en est une autre. Les lampes sont des éléments décoratifs par excellence. Outre leur utilité pratique, notamment en termes de luminosité, les lampes permettent de compléter un paysage enchanteur. Pour les lampes, découvrez une large gamme ici. Selon vos goûts, vous pouvez opter, soit pour une lampe scandinave à suspension, soit pour une lampe arc à placer sur la table de chevet ou dans le salon.

Si votre radiateur est déjà assez design en soi, il vaut mieux ne pas se procurer des produits trop encombrants de peur de faire un abus. Pour un radiateur vertical sous forme d’arbre par exemple, quelques détails rappelant la nature suffiront amplement. Cela pourrait être des petites sculptures en bois ou des stickers en forme de feuilles à coller au mur. Pour les radiateurs horizontaux par contre, ils auront tendance à se fondre dans le décor. Il est important donc de les mettre en valeur à l’aide de meubles ou d’objets voyants mais assortis au radiateur.

Pour conclure, il convient d’allier l’utile à l’agréable lorsqu’il s’agit de chauffage. Chaque personne a ses propres goûts et chaque maison a ses propres spécificités. L’idéal est d’avoir un résultat magnifique et non encombrant pour la pièce à décorer.

Comment gérer vos charges de location saisonnière

Comment gérer vos charges de location saisonnière

L’une des difficultés les plus récentes auxquelles un bailleur est souvent confronté est la gestion des chaurges de chauffages de ses biens immobiliers à distance. Comment gérer vos locations saisonnières au moment où vous n’êtes pas présent dans le quartier ? Découvrez les meilleures solutions envisageables pour résoudre ce problème dans cet article.

Qu’est-ce qu’une location saisonnière ?

Vous connaissez sûrement le sens des mots location et saison. Toutefois, on peut tout de même être confus sur la signification des termes « location saisonnière ». Une location saisonnière définit le fait de mettre en location son logement ou son appartement au cours d’une saison bien précise. La location saisonnière ne doit généralement pas dépasser trois mois et doit être à vocation touristique. Elle permet aux touristes de profiter au maximum de leur séjour en louant des biens immobiliers à la place des hôtels.

La location saisonnière est donc un contrat à court terme dont la durée est déterminée au préalable. Il est assez normal de se préoccuper de ses biens immobiliers et des ses charges de chauffage, surtout quand on se trouve dans une ville assez éloignée des lieux durant la location. Comment alors peut-on gérer la situation à distance ?

Gérer soi-même à distance la location saisonnière

Grâce aux nouvelles technologies, il est tout à fait possible de gérer sa location saisonnière. En effet, des logiciels sont spécialement conçus pour vous aider à traiter les différents points essentiels

Déléguer la gestion à une agence immobilière

La plupart des bailleurs délèguent la gestion de leurs locations saisonnières à distance à des agences immobilières. Cette option vous permet de jouir d’une gestion complète de votre logement par un tiers. Vous n’aurez donc pas à vous soucier des moindres détails depuis la remise des clefs aux locataires saisonniers jusqu’à leurs départs car le personnel de l’agence s’occupe de tout. À part la gestion du contrat de bail, l’agence peut même s’occuper de faire le ménage et de remettre votre logement dans le même état qu’avant le passage des vacanciers. Il se pourrait même qu’elle ait réparé certains de vos appareils défectueux (Que faire en cas de panne de chaudière ?)ou ait repeint les murs de certaines pièces dans la maison. Mais bien évidemment, rien n’est gratuit et pour déléguer la gestion de votre location saisonnière à distance à une agence immobilière, vous devez prévoir une certaine somme d’argent.

Déléguer la gestion à une entreprise de gestion locative en ligne

Dans la plupart des cas, une entreprise de gestion locative promet les mêmes services qu’une agence immobilière mais avec un prix plus abordable. Elle s’occupe de rechercher des locataires pour vous, de l’état des lieux, des différents diagnostics nécessaires à réaliser, de l’estimation du loyer, de la rédaction du contrat, de l’assurance des impayés, etc. Le seul petit souci est de savoir dénicher une entreprise de gestion locative plus expérimentée qu’une agence immobilière.

Déléguer la gestion à une personne physique

Il se peut que cette idée ne vous soit jamais passée à l’esprit mais il est tout à fait possible de déléguer la gestion de votre location saisonnière à distance à une personne physique. De préférence, choisissez une personne de confiance qui vous a rendu un grand service comme votre femme de ménage, votre ami de longue date ou même votre ancien locataire. Même en étant à distance, vous pourrez recevoir des informations sur le déroulement du séjour de vos locataires grâce à une simple communication de leur part.