A quel moment faire appel à un chauffagiste

A quel moment faire appel à un chauffagiste

Le chauffagiste est un artisan qui est spécialisé dans l’installation, la réparation et la rénovation d’un système de chauffage. En tant que tel, on peut faire appel à lui pour toutes les activités incluant le chauffage de la maison. Toutefois, il peut arriver qu’on ait besoin de ses services pour des raisons spécifiques. En effet, compte tenu des compétences du chauffagiste, nombreuses sont les tâches qui peuvent leur être confiées. De plus, les types de chauffage sont multiples et les impératifs écologiques ne sont pas non plus à écarter. Sans oublier que cet artisan est également apte à effectuer des travaux de plomberie ou en lien avec l’électricité. Afin de savoir quand et comment contacter un chauffagiste, nous allons d’abord voir les diverses situations pour lesquelles faire appel à cet artisan est inévitable. Ensuite, nous aborderons les diverses méthodes pour le trouver et le contacter.

Quand contacter un chauffagiste

Compte tenu de ses compétences, le chauffagiste peut être contacté pour l’installation d’un système de chauffage. Avant cela, vous pouvez lui demander conseils pour le type de chauffage qui convient le mieux à votre domicile. Effectivement, à chaque bâtiment correspond un système de chauffage adapté.

En premier lieu, le chauffagiste connaît tous les rouages des divers systèmes de chauffage. Qu’il s’agisse de chauffage solaire ou de chauffage bois ou autre, vous pouvez compter sur lui pour l’installation du dispositif. De plus, son professionnalisme lui permet de réaliser un travail de qualité qui vous aide à faire des économies d’énergie considérables. De par leur formation, ils sont aptes à vous informer et à vous conseiller sur les systèmes de chauffage écologique les plus adaptés pour votre domicile.

En second lieu, au bout de quelques années, même s’il n’y a pas de problème rencontré, il est essentiel de rénover ou d’entretenir son système de chauffage. L’accumulation de résidus ou la vétusté de l’appareillage peut être néfaste pour la santé des occupants du bâtiment. C’est la raison pour laquelle il est primordial de revoir l’isolation de la maison ou l’étanchéité des parois. Cette vérification permet de déterminer et planifier les travaux à réaliser.

Enfin, pour toute difficulté liée au système de chauffage, que ce soit pour un problème de fonctionnement ou pour des soucis au niveau de l’utilisation de l’appareil, l’artisan chauffagiste est disposé à faire le nécessaire pour la satisfaction des personnes qui font appel à lui. Que vous soyez un particulier en quête de confort ou un professionnel à la recherche de qualité, vous pouvez compter sur un chauffagiste pour vous orienter vers la marche à suivre.

A part cela, certains éléments comme la chaudière nécessitent un entretien régulier, généralement tous les ans. Parmi les compétences des chauffagistes se trouvent l’installation et la réparation d’appareils frigorifiques. Ainsi, si vous avez des problèmes avec ce genre d’appareil, vous pouvez appeler l’artisan chauffagiste professionnel pour le dépanner.

Comment trouver un chauffagiste

Il y a quelques années, il fallait se servir d’un annuaire physique pour trouver le contact d’un chauffagiste. Aujourd’hui, grâce à internet, il est devenu très facile de trouver un chauffagiste rueil. Pour trouver un chauffagiste à proximité, il suffit de consulter le site internet correspondant. La recherche est rapide et toujours fructueuse. De plus, il n’y a pas de mauvaises surprises car il est possible d’obtenir un devis dans les plus brefs délais. Compte tenu des contraintes de la vie quotidienne, le chauffagiste est apte à s’adapter et peut se rendre chez ses clients lorsque ceux-ci le souhaitent. Certains chauffagistes sont même joignables 24h/24, 7j/7.

Il est évident que l’artisan chauffagiste sera fortement demandé en période hivernale. Effectivement, c’est à cette période de l’année que les particuliers font vérifier, installer et réparer leurs systèmes de chauffage. Toutefois, vous pourrez aussi demander au chauffagiste de revenir à la fin de l’hiver pour voir ce qu’il en est. Pour s’assurer que sa chaudière par exemple sera entretenue régulièrement, conclure un contrat annuel est de mise.

Bien que moins populaire aujourd’hui qu’auparavant, le bouche-à-oreille peut aussi constituer un moyen de détecter le bon chauffagiste pour sa maison. De nos jours, ce bouche-à-oreille se reflète surtout à travers les avis des consommateurs et des clients contenus sur les sites des prestataires. Grâce à ces avis et aux commentaires qui vont avec, vous pourrez avoir une idée de la compétence et du savoir-faire de l’artisan qui vous intéresse.

En conclusion, les périodes pour faire appel à un chauffagiste sont multiples : lors de la construction d’un nouveau bâtiment, lors de la mise en place d’un nouveau système de chauffage, lors de l’entretien ou de la réparation de celui-ci. Dans tous les cas, l’artisan chauffagiste s’avère être un professionnel qui dispose de plusieurs cordes à son arc. Cette polyvalence leur confère une place de choix parmi les artisans à contacter lorsqu’il y a des travaux domestiques importants à réaliser. Par mail, par téléphone ou via son site internet, joindre un chauffagiste est facile.

Le chauffage au bois est-il écologique ?

Le chauffage au bois est-il écologique ?

Utilisez depuis des siècles, le bois de chauffage est une ressource renouvelable par excellence, surtout quand il provient de forêts durablement gérées. Pourtant, une tentative d’interdiction des feux de cheminée à Paris avait été menée par le ministère de l’Écologie il y a quelques années. Alors, le chauffage au bois est-il vraiment écologique ?

Une ressource écologique

Le bois est une ressource écologique par excellence parce que le fait de devoir faire pousser un arbre pour en consommer le bois compense souvent largement les émissions de CO2 liées à son transport ou à son traitement. En revanche, lors de sa combustion, le bois dégage de nombreuses particules fines très polluantes et dangereuses pour la santé.

Voilà pourquoi il est conseillé d’aérer encore plus fréquemment son intérieur quand on a une cheminée, même en hiver. De plus, tous les équipements vendus doivent désormais être testés au préalable pour attester de leurs performances en matière de filtrage des émissions de particules fines. Les particuliers sont donc encouragés à rénover leur installation. voir a ce sujet  « Les nouvelles réglementations concernant les feux de bois« .

Un chauffage économique

Pour pousser les Français à se tourner vers des équipements plus récents, des allocations et des aides de l’État ont été débloquées. Grâce au crédit d’impôt, il est même possible, dans certaines circonstances, de se faire rembourser une partie d’un prêt personnel contracté pour la rénovation de son installation de chauffage au bois.

Outre le fait que ces nouveaux équipements réduisent par 10 le taux de pollution émise, ils ont également de bien meilleures performances de chauffage. Résultat, le chauffage au bois peut rapidement devenir une méthode de chauffage très économique, allant même jusqu’à rembourser en quelques années le coût de l’installation et de la rénovation.

Les granulés de bois sont encore plus écologiques

Une variante du chauffage au bois consiste à se tourner vers une chaudière alimentée par des granulés de bois. Cette méthode est reconnue pour être l’une des plus écologiques et des plus économiques qui existent sur le marché du chauffage. Le coût de l’installation d’une telle chaudière est important, mais vite compensé.

Les granulés de bois, par ailleurs dégagent moins de CO2 et moins de particules fines que le bois de chauffage classique, du fait de leur combustion plus lente et, surtout, de la quantité moins importante de bois. Comme les granulés sont transformés, ils disposent d’une masse moins importante et, donc, moins de particules se dégagent lors de la combustion.

Le bois reste donc, malgré ces quelques inconvénients, une des sources d’énergie les moins chères. Surtout, le bois est une énergie renouvelable et durable par excellence puisqu’une consommation intelligente s’intègre dans un cercle vertueux qui absorbe sans mal la pollution produite.

La révolution verte est en marche à Strasbourg

La révolution verte est en marche à Strasbourg

De nombreux chantiers se multiplient au sein de l’Euro-métropole de Strasbourg afin de préparer un futur post-pétrole et post-Fessenheim avec 100% d’énergies renouvelables d’ici 2050.

Un chantier urbain de géothermie

C’est à quelques kilomètres au nord de Strasbourg, à Reichstett, que le site de l’ancienne raffinerie de pétrole est en pleine mutation. Une plate-forme, munie d’un bras sur vérins hydrauliques, est chargée de capter à 4.680m l’eau de la nappe phréatique à 220°C qui est la plus chaude de France à cette profondeur. Un sacré travail d’équipe puisque plus de 50 opérateurs travaillent sur cette machine afin de pouvoir creuser jour et nuit dans la croûte terrestre les tubes en acier pour former le puits de géothermie. Le forage va ainsi chercher de l’eau chaude qui va passer dans un échangeur et qui va former la thermie avant de repartir par la suite dans un deuxième forage.

Un projet incroyable qui devrait se terminer d’ici un an et qui est l’un des plus importants en Europe continentale. Par la suite, ces travaux permettront d’alimenter le réseau d’eau chaude et de chauffage de la métropole alsacienne. Au total, plus d’un tiers des 65.000 logements du parc HLM seront alimentés ainsi que les établissements publics, les maisons de retraite, les écoles, les hôpitaux… Un projet incroyable qui va venir combler de nombreux soucis et aider certaines personnes dans le besoin. Effectivement, cela va permettre à la population de réduire ses coûts puisque le prix d’une pompe à chaleur reste souvent élevé et inaccessible pour certaines personnes.

Une autonomie énergétique

L’Euro-métropole vise l’autonomie énergétique d’ici 32 ans afin de palier aux besoins de ses 33 communes et 500.000 habitants. Cela va permettre de concrétiser, au moins localement, l’Accord de Paris établi fin 2015 sur la lutte contre le changement climatique. En effet, cet accord voudrait diviser par deux la consommation d’énergie d’ici 2050 à l’échelle mondiale. Mais Strasbourg va plus loin puisque, au-delà de ses 400 pompes à chaleur déjà opérationnelles, elle veut également se doter de centrales thermiques à base de déchets de bois et d’un projet de méthanisation pour ses 20.000 tonnes de déchets verts.

De plus en plus de métropoles souhaitent amorcer leur transition énergétique. C’est une belle avancée pour l’Hexagone qui semble aller dans le chemin de la révolution verte et de la lutte contre le changement climatique. On espère voir d’autres villes se développer et innover afin de permettre dans quelques années d’avoir une autonomie énergétique sur plus de la moitié du pays.

Le chauffage radiant : le chauffage idéal pour l’extérieur

Le chauffage radiant : le chauffage idéal pour l’extérieur

Le chauffage radiant est un radiateur électrique qui transmet la chaleur par rayonnement (infrarouge). Idéal pour les pièces de petite taille mais aussi pour les locaux de grand volume, cet ingénieux système est aussi une bonne alternative pour le chauffage extérieur. Disposant de multiples avantages à son actif, le panneau radiant s’avère aussi être le plus économique sur le marché. Afin d’en connaître un peu plus sur ce produit, nous allons voir dans un premier temps ses caractéristiques techniques et son fonctionnement et dans une seconde partie, nous allons aborder ses divers avantages.

Caractéristiques techniques et fonctionnement du chauffage radiant

Schema chauffage rayonnement

Contrairement aux autres types de radiateurs, le chauffage radiant ne se sert pas de l’air comme vecteur de diffusion de la chaleur. Cette spécificité lui permet de ne chauffer qu’une partie d’une pièce selon les besoins de ses utilisateurs. En outre, même si l’air est fortement présent dans le lieu où le chauffage radiant se trouve, cela n’a aucun impact sur la chaleur diffusée. Ainsi, ce type de chauffage est très utile pour les espaces extérieurs comme les terrasses et les jardins où la température ambiante peut varier d’un moment à un autre.

La convection et le rayonnement électromagnétique par infrarouge sont les deux actions que le panneau radiant combine. Des résistances électriques chauffent une plaque en carbone ou en alliage métallique qui transmet la chaleur dans l’espace.

Pour une utilisation en intérieur, les différents modèles de chauffage radiant disponibles auprès des professionnels du chauffage permettent aux utilisateurs de l’adapter selon l’espace concerné. Pour ce qui est de la puissance, 100 W par m2 est celle recommandée pour un usage intérieur.

A noter que le prix d’un panneau radiant dépend de sa puissance, de ses options de programmation et de régulation et de son design (décoratif, horizontal, vertical ou bas). Il y a trois principaux types de panneaux radiants : les radiants convecteurs, les panneaux chauffants et les panneaux rayonnants.

Avantages techniques du radiateur radiant

Le premier avantage du chauffage radiant est son prix. En effet, il s’avère être peu coûteux malgré ses performances en termes de chaleur fournie. Etant donné qu’il ne chauffe que par sa face avant, il n’y a nul besoin d’isoler sa face arrière. A part cela, la chaleur diffusée s’avère être plus homogène et plus douce par rapport au chauffage électrique par conversion.

Vu que le radiateur radiant est idéal pour une utilisation extérieure, cela permet de mieux profiter de son jardin ou de sa terrasse, même en période de basses températures. Cela facilite l’organisation de rencontres et d’activités en extérieur comme un apéro entre amis ou un déjeuner en famille. De plus, les divers modèles proposés sur le marché permettent d’apporter une touche design à son extérieur. Selon le système adopté, les titulaires d’un chauffage radiant peuvent bénéficier d’une aide écologique.

Compte tenu de son design et de sa forme, le radiateur radiant est plus pratique qu’un chauffage de terrasse à gaz. Effectivement, ce dernier nécessite l’emploi d’une bouteille de gaz qui peut être encombrante et lourde. En outre, le panneau radiant s’avère être plus puissant et plus facile à utiliser qu’une cheminée d’extérieur (brasero). Il suffit de brancher le panneau radiant à une prise électrique tandis que le brasero nécessite d’être alimenté en bois ou en bio-éthanol.

3 étapes pour faire des économies de chauffage dans une vieille maison

3 étapes pour faire des économies de chauffage dans une vieille maison

A l’approche de l’hiver, il est primordial de prendre des mesures pour renforcer le chauffage dans une demeure. Cela est d’autant plus important pour les vieilles maisons. Toutefois, entre le gaz naturel, l’électricité et le fioul, il peut être difficile de déterminer quel système de chauffage est le plus économique. Néanmoins, il est tout à fait possible de faire des économies, quel que soit le type de chauffage adopté. Pour cela, il suffit de suivre ces quelques étapes que nous avons regroupées en 3 points essentiels.

Etape préliminaire

Si vous n’avez pas encore fait votre choix en ce qui concerne le chauffage, vous pouvez opter pour le chauffage électrique, le chauffage à l’énergie fossile (fioul) ou le chauffage au gaz naturel. En terme d’économies financières, l’électricité est l’énergie la moins chère mais la chaudière à fioul permet de réchauffer une plus large surface. Le gaz quant à lui requiert plus de formalités lors de l’installation par rapport au fioul.

1ère étape : Empêcher le courant d’air d’entrer

La chaleur d’une maison est conservée du moment que le vent n’arrive pas à y entrer aisément. Pour empêcher le courant d’air d’entrer dans les vieilles maisons, il est recommandé d’installer des rideaux épais. En plus d’empêcher l’air d’entrer, ils permettent également de garder une chambre à coucher bien obscure durant la nuit, ce qui permet de mieux dormir. En outre, l’utilisation de bourrelets en bas des portes permet de limiter les entrées d’air. Ces objets sont disponibles à bas prix sur le marché mais ils peuvent également être fabriqués avec du papier journal par exemple. Pour repérer les entrées d’air et les boucher, il suffit de tenir une bougie allumée et de déceler la direction du vent. Ces « trous d’air » peuvent être bouchés à l’aide de meubles ou de silicone.

2nde étape : Rénover les portes et les fenêtres

La présence de murs permet de préserver la chaleur. Une porte ou une fenêtre fait perdre 10 fois plus de chaleur en terme de superficie. Afin de combler cette perte, il est recommandé de faire rénover ces ouvertures par des artisans professionnels. Ceux du site Côté Baies conçoivent et fabriquent eux-mêmes les fenêtres et portes aluminium sur mesure, ce qui procure une solide isolation thermique et acoustique. Ce type de menuiserie a une durée de vie considérable et leur entretien est très facile. Disposant d’une très bonne résistance mécanique, la menuiserie en aluminium est idéale pour les portes et les fenêtres et même pour les baies vitrées.

3ème étape : Des compléments au chauffage

Outre le chauffage, des dispositifs peuvent également être adoptés pour compléter le chauffage de la vieille maison. La bouillotte a depuis toujours été un élément indispensable pour lutter contre le froid. Economique et simple d’utilisation, il suffit de mettre de l’eau chaude à l’intérieur et la placer dans le lit pour vous maintenir au chaud durant votre sommeil. Le radiateur est aussi un dispositif qui vous permet de rester au chaud durant l’hiver. Il est conseillé de ne pas s’en servir pour sécher le linge humide car la chaleur risque de se perdre facilement dans la pièce.

Tout savoir sur le fioul pour son chauffage»

Tout savoir sur le fioul pour son chauffage»

Avoir un système de chauffage efficace est la garantie d’une qualité de vie optimale en hiver. De nos jours, les choix de chauffages sont extrêmement diversifiés. Il est possible de choisir un chauffage électrique (voir radiateurs à inerties), à base de gaz naturel ou à base d’énergie fossile telle que le fioul. Ce dernier a eu du succès grâce à son efficacité et à son prix, qui est tout de même relativement bas par rapport à ses concurrents.

Le fioul : de nombreux atouts

Commençons par une brève explication. Le fioul est comme le pétrole, il s’agit d’un gaz naturel liquide. Pour servir en chauffage, une chaudière à fioul doit être installée.

En tenant compte de cela, le premier avantage de l’usage du fioul est la pérennité de ce type d’installation. En effet, la chaudière est réputée pour pouvoir durer quatre décennies, dès lors qu’elle est correctement entretenue.

En outre, le fioul convient aux régions où le froid sévit rudement. Diffusant la chaleur voulue, bien répartie, elle est surtout prisée parce que le fioul ne craint pas tellement le froid. Il faut une température allant jusqu’à 5°C en dessous de 0 pour geler le fioul ordinaire et quatre fois plus, pour la version raffinée. Aussi, dans les zones à hiver très difficile, le fioul raffiné ou supérieur est tout indiqué.

De plus, la sécurité qu’il offre est aussi l’un des atouts majeurs du fioul. En effet, il suffit de sécuriser la chaudière et d’en faire une vérification annuelle (au moins) et la sécurité est garantie. Les différents types de fioul commercialisés sont tous certifiés par rapport aux normes de l’Union Européenne. Si par inadvertance, vous en inhalez, ce n’est pas risqué – sauf quelques piqûres possibles aux yeux.

Finalement, utiliser un chauffage au fioul est pratique car ce liquide est commercialisé librement en France. Il est donc possible de s’en procurer chez tous les distributeurs.

Le fioul : un prix moins élevé que les autres types d’énergie

Si vous optez pour le fioul pour votre chauffage, sachez qu’il figure parmi les moins chers sur le marché. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il figure dans le top 3 du choix des particuliers. L’électricité et le gaz naturel trônent avec lui sur ce podium.

Pourtant, l’achat de fioul revient moins cher que celui du gaz. De plus, la distribution de ce dernier est plus formalisée, nécessitant un raccord avec la distribution de votre ville. Au niveau de l’investissement requis au premier abord, les deux systèmes sont quasiment équivalents. De plus, ils offrent le même rendement. Donc, le fioul est plus avantageux au niveau des dépenses journalières.

Par rapport à l’électricité, l’installation d’une chaudière à fioul revient plus chère. Mais le prix vaut la chaleur – car le fioul couvre une plus grande surface. Un chauffage électrique n’est idéal que pour une petite habitation.

Dans toute cette analyse, précisons néanmoins que les granulés détiennent la palme de l’énergie la moins chère sur le marché et de l’énergie la plus verte également. Cependant, la chaudière à granulés de bois requiert le double de l’investissement nécessaire pour celui du fioul.

Quel que soit votre choix, sachez que l’Etat encourage les investissements aboutissant à une économie d’énergie. A cet effet, des avantages fiscaux sont accordés à ceux qui avancent dans ce sens.