A l’époque de l’énergie renouvelable et du chauffage au bois, construire sa cheminée peut être un plus, non seulement esthétique et confortable, mais aussi agréable et performant si vous y placez un insert doté d’une vitre de qualité.

Pour l’installation d’une cheminée, il faut commencer par définir son emplacement. Il sera fonction de l’emplacement du conduit de fumée. Centrer la cheminée par rapport au conduit. Tracez au mur et au sol l’axe de la cheminée.

Pour un bon tirage, votre cheminée doit bénéficier d’un apport d’air extérieur (à percez sur le mur ou le plancher), assurez-vous que celui-ci soit suffisant, l’évacuation des fumées doit être faite dans les règles de l’Art, afin d’éviter tout risques d’intoxication.

Montez votre cheminée avec insert

Montez les pierres de soubassement (socle). Bien mettre de niveau. Pensez à laisser quelques millimètres entre votre cheminée et le mur, il doit y avoir une circulation d’air pour y placer un insert. Attention ! Quand vous installez votre insert, prenez garde à ne pas casser la vitre, sinon je vous conseille de visiter ce site « vitre-insert-cheminee.fr« . Pour plus d’information sur le changement d’une vitre de cheminée avec insert, je vous encourage à suivre la documentation comme ici.

Montez ensuite les éléments du foyer.

Commencez toujours par poser la plaque qui reçoit le foyer, plus courte (et retours ou fond de bûcher plus courts). Posez les jambages de fond de votre foyer, n’oubliez pas à vérifier : leur hauteur, leur verticalité ainsi que leur horizontalité et surtout, pensez bien à contrôler leur écartement, avant de poser les corbeaux et le fronton (pierre qui relie les 2 corbeaux devant le FF). Posez la poutre ou le linteau (poutre pierre). Ne pas coller le foyer au fronton, à la poutre où au
linteau.

Un contrôle et une vérification régulière et systématique des étapes de votre schéma de montage ne sont pas superflus. Positionnez le manteau en pierre ou les poutres. Montez les éléments de l’avaloir et scellez-les, assurez-vous d’une bonne étanchéité. Installez maintenant la trappe de tirage sur l’avaloir puis le conduit de fumée.

Dernière étape de l’installation de votre cheminée.

Le conduit d’évacuation des fumées doit être apparent dans la pièce. S’il est en boisseau, il est préférable de le tuber de la sortie de souche à la sortie du foyer avec un flexible inox (le départ en rigide n’est pas obligatoire !), créez en partie haute, une petite aération.

Finitions : Pose de la hotte sur le mur.

L’incliner si on veut. Calculez la verticale, retirez entre 10 et 20 cm de chaque côté. Fixez votre ossature, isoler le mur avec de la laine de roche (3 cm à 5 cm), jusqu’au plafond. Tracez l’emprise de votre hotte au plafond, finir l’isolation des côtés et du mur restant (à – 3 cm du plafond). Fixez les plaques de la hotte, positionnez les grilles de décompression dans le faux plafond (une haute et une basse). Jointez l’ensemble avec des bandes d’angles renforcées. Jointez les pierres avec une dose de ciment blanc pour trois à quatre de poudre de pierre, nettoyé avec une éponge 5 mn après, en mouillant bien. Bien frotter  pour enlever l’excédent.

Plus d’info sur la construction d’une cheminé :

construire chemineeConstruire une cheminée

Collection(s) : Éditions du Moniteur
Guide technique
Auteur(s) :Olivier Laederich, Yves Lecoffre