Entre les chauffages à bois, à bûchettes reconstituées, les plaquettes et les granulés il n’est pas simple de choisir son poêle à bois. Un foyer fermé type insert ne chauffera pas de la même façon qu’un poêle à granulés.

Question avant d'acheter un chauffage au boisAvant de choisir un poêle à bois vous devez vous poser quelques questions. Quels sont vos besoins thermiques, quel mode de chauffage allez vous utilisez ? Comment et en combien de temps allez-vous amortir votre investissement ? Il existe quatre grands types de mode de chauffage à bois : les bûches classiques, les bûchettes reconstituées, les plaquettes et les granulés.

Connaître ses besoins thermiques :
Pour faire simple, les besoins thermiques sont les besoins que vous cherchez pour chauffer votre habitation. Certains d’entre vous recherchent une chaleur d’appoint couplée à une installation électrique pour réchauffer le bas de la maison par exemple. D’autres souhaiteront faire des économies et chauffer leur lieu de vie dans son intégralité. C’est ce que nous appelons le besoin thermique. Selon vos souhaits, l’appareil de chauffe ne sera pas le même. Un foyer fermé type insert ne chauffera pas de la même façon qu’un poêle à granulés.

Quel combustible choisir : bûches classiques, les bûchettes reconstituées, les plaquettes et les granulés.
Quelle sera la nature du bois que vous utiliserez pour vous chauffer ? Entre le bois qui demande un espace de stockage et les granules plus simples à entreposer, en passant par les bûchettes vous devrez vous décider sur le combustible à adopter.

Amortissement de votre mode de chauffage :
Vous ne vous sentez pas l’âme d’un financier, pourtant l’achat d’un chauffage au bois demande un certain investissement. Aussi selon vos besoins thermiques, vous pouvez prétendre à un crédit d’impôt.

Rendements énergétiques : Depuis une vingtaine d’années, les appareils de chauffage à bois ont considérablement évolué afin de vous procurer plus de chaleur et moins de consommation. Les rendements énergétiques sont passés de 15 à plus de 70 %. C’est-à-dire que pour une bûche brûlée, vous exploitez 70 % de la chaleur dégagée. Autre innovation : l’automatisation. En effet certains poêles proposent des fonctionnalités d’autorégulation permettant la programmation de la température ainsi que les horaires de chauffe.

Poursuivez votre lecture avec notre article sur les avantages / inconvénients des chauffage à granules et poêle à bois.