Le chauffage et la production d’eau chaude domestique constituent l’un des principaux postes de dépense du foyer. Liés aux caractéristiques du logement et à son isolation, ces frais peuvent être revus à la baisse grâce à l’installation d’une source de chauffage plus efficace sur le plan énergétique.

Comment réaliser des économies sur ce terrain ? La réflexion s’articule autour de deux axes. D’abord, quelle source d’énergie vais-je utiliser : s’agira-t-il de bois, de granulés, d’électricité, de gaz ou de fuel ? Ensuite, quel appareillage assurera la production de chaleur ?

Des économies d’énergie par l’exploitation d’un système centralisé

La clé d’un chauffage économique réside dans la construction d’un système centralisé, de façon à concentrer les dépenses énergétiques et limiter les pertes de chaleur.  Autrement dit, on privilégiera l’installation d’une chaudière ou d’une pompe à chaleur plutôt que des radiateurs individuels.

Ensuite, on essaiera de favoriser la mise en place d’un système complet, capable d’assurer aussi bien le chauffage que la production d’eau chaude (ECS) pour la cuisine et la salle de bain, encore une fois pour profiter d’économies d’échelle sur le plan énergétique. Voici deux exemples de chauffage moderne et économique.

La chaudière à bouclage d’eau chaude sanitaire (boucle ECS) assure par exemple une circulation permanente d’eau chaude dans un circuit fermé. De cette façon, les tuyaux d’alimentation en eau contribuent à chauffer le logement, et l’on dispose d’une eau chaude abondante et immédiate au robinet, même si le point d’eau est éloigné du système de chauffage central.

Dispositifs de chauffage électriques énergétiques

Le léger surcoût énergétique induit par la présence d’une pompe dédiée à la circulation de l’eau est largement compensé par le surcroît de confort occasionné et par la stabilité du système : inutile de faire couler de l’eau pendant cinq minutes pour attendre qu’elle soit enfin chaude. Cerise sur le gâteau : intégrez à la boucle une énergie renouvelable comme des panneaux solaires ou une source géothermique pour diminuer encore la facture.

La pompe à chaleur est l’autre grand sujet du moment quand on pense aux économies d’énergie liées au chauffage. Contrairement à la chaudière qui peut employer n’importe quelle source d’énergie, la PAC est alimentée par le réseau électrique. Elle sait cependant en faire un usage raisonné, puisqu’elle ne va pas chercher à produire de la chaleur, mais à la récupérer depuis le sol ou depuis l’extérieur pour en faire profiter les habitants de la maison.

Tous ces dispositifs de chauffage font l’objet d’incitations financières significatives qui permettent en France de récupérer jusqu’à 30% du prix d’achat et d’installation sous forme de crédit d’impôt.