Beaucoup de personnes choisisse le chauffage à bois pour leur logement. C’est un chauffage qui offre beaucoup d’avantage comme le fait d’être abordable, écologique et facile d’utilisation et d’entretien. Le chauffage à bois est également considéré comme écologique grâce aux larges gammes d’appareils qu’on peut utiliser : inserts, poêles, chaudières. Cependant, il faut faire attention au type de bois utilisé pour gagner en rendement.

Taux d’humidité

Pour répondre à la question quel bois pour une chaudière à bois, il y a plusieurs aspects techniques à tenir en compte dont le taux d’humidité. Que vous utiliser un insert, une cheminée ou un poêle : un bois sec est indispensable. Un bois humide est difficile à bruler et de plus dégage beaucoup de fumée et de gaz carbonique. Les appareils de chauffage s’encrassent rapidement.

Le degré d’humidité permet d’identifier son efficacité énergétique. Un bois fraichement coupé possède un taux d’humidité de 40 à 50 %. Après 6 à 18 mois, le bois est classé de demi sec avec un taux d’humidité de 30 à 40 %.  Et entre 18 mois et 3 ans, on arrive à obtenir un bois avec 15 à 25 % d’humidité.

La durée de séchage du bois dépend encore de l’essence. Il y a des bois qui se sèche plus rapidement que d’autre. Les feuillus durs sont plus longs à sécher que les bois tendres.

Bois durs / bois tendres

Les spécialistes vous diront que tout les bois ne sont pas destinés à être des bois de chauffe voir ici pour savoir comment choisir son bois de chauffage. On distingue différents types de bois : les bois de feuillus dures, les bois mi durs, les bois tendres et les bois résineux. Comme exemple de bois feuillus durs on a : chêne, orme, charme, châtaigner, frêne et hêtre. Comme exemple de bois mi dures, on retrouve tous les arbres fruitiers : pompiers, poirier, merisier. Le peuplier, l’érable le bouleau et le tilleul, l’aulne sont des poids tendres. Et comme bois résineux : pin maritime, épicéa, pin sylvestre, sapin et mélèze.

Pour le chauffage, nous préconiserons des bois durs car plus il est dur, plus il dégagera de la chaleur et il se consumera lentement.  Il est conseillé de n’utiliser les bois tendres qu’en début de feu car il procure un allumage rapide et de belles flammes.

Bois à éviter

Pour une question de sécurité et d’efficacité, il y a certain type de bois à éviter comme les bois qui éclatent et se qui s’encrassent. Les bois qui éclatent ont tendance à éclater et à projeter des braises. C’est d’ailleurs le cas de certains résineux. Il est interdit de les utiliser d’utiliser des foyers ouverts pour éviter les accidents. Ce sont le cas des châtaignier et robinier et de certains résineux.

Les bois qui encrassent rend l’utilisation et l’entretien du chauffage difficile. Ils produisent tellement de fumée que leur utilisation devient dérangeante. Il y a également des résines qui encrassent tout le foyer.

De plus, il est également interdit de bruler des bois traités car ils peuvent produire des vapeurs toxiques à cause des traitements qu’ils ont eu : palettes, bois peints,…