Dans le cadre de la rénovation intérieure d’un logement, du changement d’un matériel ancien ou pour faire des économies, des particuliers peuvent faire le choix d’installer un système de chauffage. Ce nouvel équipement répond à des besoins à la fois de réduction de la consommation énergétique et participe à faire baisser les dépenses.

Néanmoins, les particuliers qui choisissent de réaliser ces travaux pour leur logement doivent faire attention au choix du prestataire. Pour qu’une installation de chauffage se fasse dans les meilleures conditions, il est nécessaire de respecter un certain nombre de critères.

Même s’il existe plusieurs manières d’installer correctement un système de chauffage, il y a des invariants et des règles cruciales pour ce type de travaux. La confiance vis-à-vis du professionnel choisi est déterminante pour permettre une opération sereine et réussie.

1. La conformité avec le cadre juridique et légal

Dans le cadre de sa politique de soutien aux énergies renouvelables et aux économies d’énergie, la France a adopté des dispositions contraignantes. Ainsi, pour la réalisation de travaux, il est obligatoire de respecter la Réglementation Thermique 2012, dite RT2012.

Cette réglementation est issue de l’article 4 de la loi du 3 août 2009 relatif à la mise en œuvre du Grenelle de l’Environnement. Cet article de loi fixe la consommation énergétique maximale à 50 kWh par m² et par an pour les bâtiments neufs. L’article 5 énonce que la réduction de consommation d’énergie doit être de 38 % pour les logements existants d’ici 2020.

Par ailleurs, il existe plusieurs normes professionnelles qui encadrent l’activité d’installation de système de chauffage. Parmi les plus importantes, on peut évoquer les normes NF EN 14337 et NF P52-612 relatifs aux systèmes de chauffage par voie électrique et sur le calcul des pertes de consommation. D’autres normes, comme NF DTU 24.1 encadre les pratiques concernant les équipements d’évacuation des fumées.

Enfin, le label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) permet de distinguer les professionnels qui ont les bonnes pratiques de ceux dont les pratiques n’ont pas pu être évaluées par des organismes indépendants.

Il est important de déclarer les travaux réalisés car ceux-ci peuvent donner droit à des prises en charge et/ou des réductions d’impôts.

2. Le respect des préconisations du fabricant

Dans la situation où le fabricant des équipements est différent de l’entreprise qui vient faire l’installation, il conviendra alors d’apporter un regard particulier aux notices explicatives.

En effet, ces notices comportent plusieurs pages d’avertissement et de normes de sécurité à respecter. Il s’agit non seulement de protéger le professionnel mais également le client qui va utiliser l’équipement. Cette sécurité est primordiale car ces équipements présentent des risques (par la combustion et l’usage du gaz par exemple).

Le professionnel en charge du montage du système de chauffage doit connaître et comprendre les types de marquage et de signalétique du fabricant. Ce langage spécifique permet d’appréhender au mieux le raccordement de l’équipement.

Les notices techniques se composent, en règle générale, d’un ensemble d’étapes qui vont décrire les modalités de l’installation. Ces modalités sont accompagnées de schémas et d’explications visuelles. Chaque étape a son importance et comporte des mesures de sécurité à respecter.

Un client peut faire la possibilité de commander directement ses pièces et les faire installer par un professionnel de son choix. Néanmoins, cette solution doit être réalisée par un professionnel expert en la matière. Certaines entreprises privilégient la réalisation en interne en assurant l’ensemble des étapes de distribution, en partant de la production des différentes pièces jusqu’à l’installation finale.

3. La mise en place des différentes formes de protection

Les systèmes de chauffage sont des équipements fragiles qui doivent être protégés au mieux. A ce titre, une installation réussie va intégrer une série d’accessoires visant à réduire les risques de perte de rendement ou de panne.

Ainsi, parmi les accessoires à ajouter, on peut citer les filtres, les dégazeurs, les pots à boues et les désemboueurs. Ces produits ont pour objectif de nettoyer régulièrement l’installation et d’éviter que des saletés et des déchets divers viennent obstruer les conduits et les tuyaux.

Pour les équipements comprenant des flux d’eau, il est recommandé d’ajouter un adoucisseur d’eau dès lors que le TH (titre hydrotimétrique) est supérieur à 25°f (degré français). Cet accessoire permet de lutter contre le calcaire et l’entartrage. Ce dernier peut nuire aux canalisations et aux équipements de toute la maison.

Ces investissements initiaux sont importants pour allonger la durée de vie du chauffage, ce qui sera bénéfique sur le long terme. Par ailleurs, lorsque le système de chauffage est encrassé, ses performances ont tendance à diminuer. L’absence de maintenance de l’équipement aboutit donc à une hausse de la consommation et donc une augmentation de la facture énergétique.

Dans le cas où ces accessoires n’auraient pas été prévus par le professionnel en charge de l’installation, il est possible de recourir à des produits nettoyants chimiques. Ces produits fonctionnent de la même manière que les produits pour les canalisations. Néanmoins, cela suppose de réaliser diverses opérations de démontage pour atteindre les tuyaux à nettoyer

Les entreprises expertes en systèmes de chauffage connaissent les différents accessoires à ajouter en fonction de tel ou tel équipement. Ces accessoires, loin d’être négligeables, participent à allonger la durée d’utilisation optimale de l’installation. Par ailleurs, ces entreprises proposent généralement des garanties solides qui rassurent le client

4. La mise en service du système de chauffage

La dernière étape de la mise en route de l’équipement concerne l’installation définitive et les différents raccordements. Cette étape doit permettre une utilisation pleine et entière par le client dans son logement.

Pour éviter toutes formes de dégradation, que ce soit pour les sols ou pour l’équipement en lui-même, il est vivement conseillé de prévoir des protections denses. En effet, ces équipements sont fragiles et doivent être manipulés avec soin.

Le professionnel en charge de ce travail doit également connaître les modalités de démontage des éventuels équipements présents.

Les notices techniques de chaque équipement apportent des informations précises sur les raccordements et les branchements à effectuer. Une solide connaissance et expérience en la matière sont nécessaires pour éviter des erreurs préjudiciables.

Une fois que l’ensemble du raccordement a été réalisé, le professionnel peut brancher le chauffage afin de vérifier que tout fonctionne correctement. Si l’équipement fonctionne, il doit expliquer aux clients comment se repérer dans la programmation du chauffage. Certains équipements permettent de suivre la consommation et le chauffage des radiateurs, de l’eau, etc. Ces informations sont essentielles pour le client.

Certaines entreprises leaders sur le secteur intègrent l’installation de l’équipement dans les frais d’achat du matériel. Par ailleurs, le client bénéficie d’un accompagnement et d’une étude de son logement pour connaître le meilleur endroit d’installation.

Expert en systèmes de chauffage depuis 1965, le groupe Viessmann vous aide et vous accompagne dans l’ensemble des étapes d’installations de vos équipements. A l’aide de ses 860 collaborateurs, l’entreprise Viessmann vous conseille pour vous fournir les meilleures prestations, aux tarifs les plus accessibles. N’hésitez pas à demander des renseignements et à poser des questions à notre équipe d’experts en systèmes de chauffage.