Utilisez depuis des siècles, le bois de chauffage est une ressource renouvelable par excellence, surtout quand il provient de forêts durablement gérées. Pourtant, une tentative d’interdiction des feux de cheminée à Paris avait été menée par le ministère de l’Écologie il y a quelques années. Alors, le chauffage au bois est-il vraiment écologique ?

Une ressource écologique

Le bois est une ressource écologique par excellence parce que le fait de devoir faire pousser un arbre pour en consommer le bois compense souvent largement les émissions de CO2 liées à son transport ou à son traitement. En revanche, lors de sa combustion, le bois dégage de nombreuses particules fines très polluantes et dangereuses pour la santé.

Voilà pourquoi il est conseillé d’aérer encore plus fréquemment son intérieur quand on a une cheminée, même en hiver. De plus, tous les équipements vendus doivent désormais être testés au préalable pour attester de leurs performances en matière de filtrage des émissions de particules fines. Les particuliers sont donc encouragés à rénover leur installation. voir a ce sujet  « Les nouvelles réglementations concernant les feux de bois« .

Un chauffage économique

Pour pousser les Français à se tourner vers des équipements plus récents, des allocations et des aides de l’État ont été débloquées. Grâce au crédit d’impôt, il est même possible, dans certaines circonstances, de se faire rembourser une partie d’un prêt personnel contracté pour la rénovation de son installation de chauffage au bois.

Outre le fait que ces nouveaux équipements réduisent par 10 le taux de pollution émise, ils ont également de bien meilleures performances de chauffage. Résultat, le chauffage au bois peut rapidement devenir une méthode de chauffage très économique, allant même jusqu’à rembourser en quelques années le coût de l’installation et de la rénovation.

Les granulés de bois sont encore plus écologiques

Une variante du chauffage au bois consiste à se tourner vers une chaudière alimentée par des granulés de bois. Cette méthode est reconnue pour être l’une des plus écologiques et des plus économiques qui existent sur le marché du chauffage. Le coût de l’installation d’une telle chaudière est important, mais vite compensé.

Les granulés de bois, par ailleurs dégagent moins de CO2 et moins de particules fines que le bois de chauffage classique, du fait de leur combustion plus lente et, surtout, de la quantité moins importante de bois. Comme les granulés sont transformés, ils disposent d’une masse moins importante et, donc, moins de particules se dégagent lors de la combustion.

Le bois reste donc, malgré ces quelques inconvénients, une des sources d’énergie les moins chères. Surtout, le bois est une énergie renouvelable et durable par excellence puisqu’une consommation intelligente s’intègre dans un cercle vertueux qui absorbe sans mal la pollution produite.