chauffage au bois Économies de combustible, respect de l’environnement, autonomie énergétique, confort thermique, sont autant d’avantages que représente le chauffage à bois. Notre guide va vous aider à sélectionner le mode de chauffage adapté à vos besoins et à votre mode de vie pour chauffer sa maison. mais aussi quel système de chauffage au bois choisir

Le coût de l’énergie

Selon une étude de l’ADEME publiée en septembre 2010, le coût moyen des combustibles bois tels que les plaquettes, les bûches ou encore les granulés est de 2,7 ct €/kWh.

Les énergies fossiles classiques sont plus coûteuses. Elles se situent, selon la même étude, de 6,4 ct €/kWh pour le gaz naturel à 12,3 ct €/kWh pour l’électricité.

Le chauffage bois et l’environnement

Installer un poêle à bois ou à granulés de pellets pour se chauffer, c’est préserver l’environnement en utilisant une énergie renouvelable et disponible (notre territoire est couvert à 27% par la forêt). Le bois représente déjà 20% de l’énergie utilisée pour le chauffage domestique en France. Ce combustible ne dégage que peu de composés polluants et bénéficie d’un bilan CO2 neutre (c’est-à-dire qu’il dégage autant de CO2 lors de sa combustion qu’il en a consommé lors de sa croissance). De plus, le bois est une ressource locale : les émissions de CO2 dues au transport sont donc limitées.

Le confort d’un chauffage à bois

Le confort apporté par un chauffage bois passe par plusieurs éléments. Vous bénéficiez dans un premier temps d’un confort thermique incomparable grâce à leur niveau de puissance et leur rendement couvrant la quasi-totalité – voire la totalité – de vos besoins.

Cerise sur le gâteau, la chaleur émise par un feu de bois type insert de cheminé, couplée à la vue de ce feu, crée une ambiance particulièrement agréable (pour un poêle à bois).

 Choisir entre un poêle à bois ou à granulé

Quelles sont les différences entre un chauffage à bois et à granulés ? Comment choisir un poêle à bois. Quelles sont les inconvénient et les avantages entre un chauffage à granules appelé aussi pellet et un poêle à bois.

Un poêle à bois traditionnel chauffe par rayonnement tandis qu’un poêle à granules aussi appelé chauffage au pellet chauffe par diffusion au moyen d’un ventilateur électrique.

Quels types de chaudières à bois

chaudiere à granulés et pelletsAprès la chaudière avec bûches ou automatique, le modèle le plus populaire est la chaudière à granulés. Cette dernière est plutôt adaptée pour une installation en centre-ville et pour les personnes qui ne souhaitent pas une manipulation longue et difficile. Elles sont aussi plus compactes que la chaudière à bois traditionnelle ce qui plait au final à beaucoup de personne. Mais si votre maison a une superficie assez importante, alors sa production d’énergie sera certainement trop faible car ce type de chaudière est surtout adapté à un petit espace.

Avant de choisir votre chaudière à bois, vous devez donc vous poser les bonnes questions sur vos besoins et attentes en matière énergétique comme par exemple le fait d’avoir un haut rendement ou non en production d’énergie, si elle doit prendre un minimum de place ou non et si son utilisation au quotidien doit-être des plus simples ou non. Et n’oubliez pas non plus de déterminer vos capacités de stockage ainsi que la place dont vous disposez pour votre installation afin de ne pas avoir de mauvaises surprises au final.
En termes de chauffage et d’énergie, la chaudière à bois est certainement ce qui se fait de mieux aujourd’hui mais les modèles de chaudières étant assez variés, faut-il encore savoir vers quel modèle se tourner.

Choisir une chaudière à granulé et à pellets

Les chaudières aux granulés de bois et à pellets n’ont plus rien à envier aux autres chaudières dites à énergie fossile. Désormais, on trouve des chaudières à pellets à condensation permettant de récupérer un maximum de chaleur tout en augmentant le rendement.

 

insert de cheminéComment choisir un insert de cheminée ?

L’insert de cheminée s’installe à la construction ou en rénovation en remplacement du foyer ouvert (foyer à l’âtre) existant. Choisir d’installer un insert permet de diminuer sa consommation de bois par 5. En rénovation, il permet de garder le charme de la maison tout en se chauffant au bois.

Construire sa cheminée

choix-chemineeA l’époque de l’énergie renouvelable et du chauffage au bois, construire sa cheminée peut être un plus, non seulement esthétique et confortable, mais aussi agréable et performant si vous y placez un insert doté d’une vitre de qualité. Pour l’installation d’une cheminée, il faut commencer par définir son emplacement. Il sera fonction de l’emplacement du conduit de fumée. Centrer la cheminée par rapport au conduit. Tracez au mur et au sol l’axe de la cheminée.

Faut-il tuber le conduit de ma cheminée

Aussi nommé gainage ou chemisage, le tubage du poêle à bois ou tuber sa cheminée consiste à y faire entrer un tube (souvent en inox) afin d’éviter toute fuite de fumée toxique. Cela peut également améliorer le rendement de votre foyer. Il existe différents types de tubage. A savoir : rigide, flexible, en inox ou non, simple peau ou double peau. L’installation ne se fait pas par le bas de la cheminée sauf pour le tubage flexible qui peut se faire par le haut

L’autonomie énergétique d’une chaudière à bois

Grâce à l’utilisation du bois, le chauffage n’a pas toujours besoin d’être relié au réseau de gaz ou d’électricité (à l’exception de certains modèles). Vous devenez ainsi autonome sur la plan énergétique : vous gérez vous même votre stock de combustible et votre consommation, tout comme l’alimentation du poêle.

Plus de 250 000 poêles sont commercialisés chaque année en France, loin devant les cheminées.

Vous envisagez d’installer un système de chauffage au bois dans votre nouvelle habitation ou de remplacer votre chauffage central actuel ? Alors les conseils qui suivent devraient vous aider.

meilleur bois de chauffageMeilleur bois de chauffage: chêne, charme, frêne, hêtre, châtaignier

Le choix du meilleur bois de chauffage s’effectue parmi les essences des feuillus durs (chêne, charme, frêne, hêtre, noyer, châtaignier, fruitier) car ceux-ci diffusent longtemps une chaleur agréable. Plus tendres, tilleul, peuplier, et saule ont un faible rendement dans les chauffages au bois. Second choix, les résineux ont l’inconvénient de projeter des escarbilles.

A voir aussi les autres solution pour chauffer sa maison